Flore et Jardins

Réseaux sociaux

Flore et Jardins - Afficher les éléments par tag : Plantes
vendredi, 11 août 2017 13:15

Sceau de Salomon

Le sceau de Salomon est une plante vivace à souche rhizomateuse qui présente plusieurs intérêts ; d’abord par sa forme originale et son feuillage.

Ensuite sa floraison printanière avec des fleurs en clochettes blanches réparties tout au long des rameaux lui donne un caractère hors du commun.

Provenant des sous bois européen, elle peut vivre jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Le sceau de Salomon est idéal pour peupler vos sous bois ou le dessous des arbres, à condition qu’à la plantation vous ajoutiez un peu d’humus …issus de votre composteur.

De croissance rapide, cette vivace nécessite peu d’entretien et résiste à des températures négatives allant jusqu’à -20°C. Pendant la période hivernale, le feuillage du Sceau de Salomon disparait totalement pour réapparaître au printemps.

Puis-je planter le sceau de Salomon dans le sud de la France ?

Non, le sceau de salomon préfère une ambiance fraîche.

Le saviez vous ?

Cette plante est surnommée sceau de Salomon, à cause de la marque que laisse les tiges sur le rhizome.

Celle-ci ressemble à l’anneau magique qui a donné des pouvoirs au roi Salomon.

Le sceau de Salomon peut vivre en parfaite harmonie avec le muguet en sous bois.


 

Source : Au jardin Info

A lire aussi : Sceau de Salomon (fiche signalétique)

 


Publié dans Plantes
mercredi, 09 août 2017 12:53

Sceau de Salomon (fiche signalétique)

Polygonatum multiflorum

Famille : Liliacées

Origine : Europe

Période de floraison : printemps

Couleur des fleurs : blanc

Exposition : mi-ombre, ombre

Type de sol : riche en humus, léger

Acidité du sol : neutre

Humidité du sol : frais à moyennement secs

Utilisation : rocailles ou massif à l'ombre, pieds d'arbres Hauteur: de 50cm à 1m

Type de végétation : bulbe, rhizome horizontal  

Type de feuillage : caduc

Rusticité : rustique

Plantation, rempotage : automne Méthode de multiplication: division des rhizomes à l'automne

Taille : pas de taille nécessaire

Maladies et ravageurs : la tenthrède qui est une chenille grise, les limaces

Toxicité : les fruits noirs sont responsables de troubles digestifs et cardiaques parfois graves, pouvant être mortels lors de l'empoisonnement d'enfants.

Espèces, variétés intéressantes :

Ce genre comprend plus de 40 espèces

- Polygonatum odoratum l'espèce type

- Polygonatum odoratum 'Variegatum' aux feuilles rayées de blanc

 


 

Source : Au jardin Info

A lire aussi : Sceau de Salomon 

 


Publié dans Plantes
mercredi, 09 août 2017 12:23

L' Œillet couché

C'est une plante de la famille des caryophyllacées.

Elle est originaire d' Asie et d'Europe (en France: Sud et Est) sur les prairies sèches et souvent en altitude.

Nom botanique: Dianthus deltoides œillet deltoïde, œillet à delta, œillet glauque ou œillet couché.

C'est un proche cousin de l'oeillet de poète.

C'est une plante vivace à toutes petites feuilles possédant une floraison annuelle très abondante.

Son feuillage est persistant et sa croissance rapide forme vite un tapis végétal.

Vu sa forme couchée, il ne mesure qu'une vingtaine de centimètres.

Il est très rustique au gel (-30°C) puisqu'on le trouve en montagne de 800 à 2000 mètres d'altitude.

Dans nos jardin, il sera introduit en plate-bande, bordure, rocaille ou encore utilisé comme plante couvre-sol.

La fleur

Elle peut être blanche, rose pâle à foncé ornée d'un cercle rouge et possédant quelques taches blanches.

La fleur mesure de 1 à 2 centimètres et possède 5 pétales barbus.

La période de floraison s'étend de Mai à Octobre.

La plante atteint alors une quarantaine de centimètres.

Plantation et multiplication

L’œillet couché apprécie un sol léger très drainant, caillouteux et souvent en pente.

La terre doit donc être très perméable. L'ajout de cailloux, gravier ou sable est fortement recommandé.

Il tolère le calcaire même s'il préfère les sols siliceux.

On réservera à cette plante une exposition en plein soleil.

Elle s'installe au jardin en début de printemps.

Pour le multiplier, on peut le diviser en fin d'été ou au début de la saison.

La multiplication par graines fonctionne aussi. Elle seront semées en godet (moitié sable, moitié terre) sous abri en début de saison.

Culture et entretien de l'œillet couché

Au printemps, une petite fumure est bénéfique pour une meilleure floraison.

L'arrosage estival est nécessaire lors d'une nouvelle installation lorsque vous achetez cette plante en pot. Il n'est plus nécessaire après.

En été, on peut pincer les fleurs fanées favoriser l'émission de nouveaux boutons floraux.

En automne, on laisse le feuillage ainsi que les tiges florales qui protégeront le pied l'hiver.

En début de saison, on effectue un nettoyage sommaire.

Ennemis et maladies

Les escargots et limaces consomment les jeunes semis d’œillet.

Son plus grand ennemi est incontestablement un excès d'humidité au niveau des racines l'hiver qui entraîne une pourriture.

Il peut être protégé avec un cageot retourné et couvert d'un voile plastique.

 


 

Source : 1jardin 2plantes

 


 

Publié dans Plantes
lundi, 31 juillet 2017 10:49

Menthe Rouge (Mentha aquatiqua)

Caractéristiques :

Plante vivace, généralement dressée, simple ou rameuse, jusqu'à 80 cm de haut, forte odeur de menthe.

Feuilles pétiolées velues, ovales, dentées au bord, 2 à 6 cm de long.

Fleurs roses ou lilas en verticilles à l’extrémité de la tige formant des capitules.

Les capitules se trouvant à l'aisselle des feuilles supérieures sont nettement plus petits et leur pédoncule est plus court.

Dents du calice lancéolées.

Habitat :

Marécages, bords des rivières, fossés, prés inondés, à coté des carex, jusqu'à 1 200 m.

Distribution :

Dans la plupart des pays européens.

Floraison :

De juillet à septembre ou octobre.

Reproduction :

Par fécondation, par les graine et par le rhizome rampant et les longs stolons aériens feuillés.

 


 

Source : La nature en couleurs - Les fleurs sauvages 

 


 

Publié dans Plantes
lundi, 31 juillet 2017 10:44

Le Sabot de Vénus

La fleur qui piège l'amour d'une abeille !

Cette superbe orchidée est pollinisée par un hyménoptère (petite abeille du genre andrena) qui entre dans le sabot où se trouve le nectar et doit se faufiler dans un couloir qui même aux orifices de sortie, en se chargeant du pollen de l’orchidée.

Cypripedium calceolus (Linné 1753), c'est le nom savant qu'elle porte fièrement. C'est une plante herbacée vivace de la famille des orchidaceae. Dans les Hautes-Alpes, on a la chance de la trouver de la fin du mois de mai à la fin du mois de juin dans les forêts de Val des Prés, en Vallée de la Clarée et dans toutes les vallées sauf le Queyras.

Robuste, à la tige verte avec de larges feuilles, cette magnifique orchidée déploie ses pétales et ses sépales d'un joli brun rouge. Son labelle est jaune vif en forme de sabot, sa base est blanche finement ponctuée de rouge...

Elle pousse à mi-ombre en petites touffes de plusieurs tiges, dans les bois frais, surtout les hêtraies, de 950 à 2000 mètres d'altitude. Chaque tige porte généralement une fleur, parfois deux, rarement trois.

Et puis une jolie légende, ça peut pas faire de mal...

Un jour d’été, Vénus fut surprise par l’orage. Poursuivie par un berger, elle s'enfuit, abandonnant dans sa fuite, un sabot d'or et de pourpre. Le berger voulut ramasser le sabot qui disparut alors. A sa place, poussa une orchidée : le sabot de Vénus.

***

Pour pouvoir survivre, les racines de la plante doivent s'associer avec les filaments d'un champignon permettant à l'Orchidée de prélever l'eau et les sels minéraux dans le sol. Pour germer, les graines doivent êtres infectées par un autre champignon microscopique.

Inutile donc de prélever un plant de Sabot de Vénus ou des graines pour votre jardin (ce qui est formellement interdit), cette tentative serait vouée à un échec pratiquement certain.

Le Sabot de Vénus est une plante totalement protégée par la loi sur l'ensemble du territoire français (article L-411-1 du code de l'environnement, arrêté interministériel du 20 janvier 1982, modifié par arrêté du 31 août 1995). Il est donc interdit de prélever tout ou partie de la plante (donc de la cueillir), de la transporter, de la vendre ou de l'acheter. Tout prélèvement de la plante est un délit passible d'une sanction pouvant aller jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 Euros d'amende (article L.415-3 du code de l'Environnement).

 


 

Publié dans Plantes
samedi, 22 juillet 2017 13:38

La Marguerite

La marguerite est le nom que l’on donne à bon nombre de variétés et donc de formes et de couleur.

Mais la marguerite commune est une jolie petite plante herbacée que l’on trouve le plus souvent à l’état sauvage.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Leucanthemum vulgare ou Chrysanthemum leucanthemum

Famille : Asteracées

Type : Vivace

Hauteur : 20 à 80 cm

Exposition : Ensoleillée

Sol : Riche à ordinaire

Floraison : Juin à octobre

 


 

Publié dans Plantes
mardi, 18 juillet 2017 09:38

La Bruyère

Une beauté pérenne

La bruyère est une plante tapissante décorative ne dépassant pas 50 cm en hauteur sur autant en largeur. Sa petite taille lui permet de tenir en pots ou en jardinières pour décorer balcons et terrasses. Au jardin, la bruyère remplira à merveille son rôle de couvre-sol, dans une rocaille ou sur un talus. Elle pourra aussi former une belle bordure le long d'un mur, d'une façade ou d'un grillage, qu'elle égayera de ses hampes florales blanches, roses ou rouges. Une agréable floraison dont on pourra profiter une grande partie de l'année, puisque la bruyère fleurit du début de l'été jusqu’à la fin de l'automne, selon les espèces et variétés. En hiver, on profitera de son feuillage persistant qui se colore au fil des saisons en doré, orange, rouge intense ou encore en jaune fluo.

Forte et résistante

La bruyère pousse à l'état sauvage dans des milieux difficiles comme les landes ou les falaises crayeuses et est souvent la seule plante qu'on y trouve. Rustique, la bruyère pousse très bien en régions froides.

Elle supporte la pollution atmosphérique de la ville et les embruns violents du bord de mer. La bruyère se plait sous n’importe quelle exposition, dans l’idéal on lui réservera une situation dégagée et ensoleillée.

En effet, elle apprécie la chaleur du soleil et certaines espèces supportent même la sécheresse. La bruyère trouvera sa place dans n'importe quelle terre riche, légère, bien drainée voire sableuse, neutre à acide. Certaines espèces tolèrent les sols calcaires comme Erica carnea et Erica × darleyensis, les espèces les plus courantes de nos jardins.

A la plantation, on apportera un peu de terreau ou de tourbe (pas plus d'un sixième), et le pied ne sera pas trop enterré. En ce qui concerne les plantes en pot, le rempotage s'effectue au printemps. On coupera alors une petite partie des racines si celles-ci sont très développées et forment un ‘chignon’.

Quelques soins

Les bruyères ne réclament aucun apport d'engrais, le sol des jardins est d'ailleurs souvent trop riche pour elles. Se développant rapidement, elles adoptent un port tordu et désordonné. Pour remédier à ce problème, rabattez sévèrement les espèces tapissantes, surtout celles à floraison tardive. Une coupe à faire en mars juste avant qu'elles ne reprennent leur végétation. Après la floraison, on effectuera une taille plus légère pour nettoyer la plante de ses fleurs fanées, et lui garder un port buissonnant et compact.

La bruyère est douchée chaque soir durant les étés secs et chauds. Attention à ne pas laisser d'eau stagnante à sa base. La bruyère est une plante très résistante aux insectes et aux champignons.

Une espèce à part : la bruyère en arbre

Erica arborea est la seule espèce de bruyère qui forme de grands arbustes de 2 à 4 m de hauteur, sur 1 à 3 m de large. Son tronc est vigoureux, ses feuilles vert sombre évoquent des épines et ses petites fleurs blanches et parfumées sont réunies en bouquets denses. Dans son pays d'origine, l'Afrique, elle atteint 6 m de haut et forme de véritables forêts. Dans nos régions à climat doux, elle peut devenir un gros arbuste de plus de 2 m de haut, mis en évidence en sujet isolé ou en massif.

Des cousines d'un autre genre

La bruyère n'est pas représentée que par le genre Erica, il existe deux autres genres de bruyères : Calluna et Daboecia. Du premier genre, on peut citer plus particulièrement la callune sauvage ou Calluna vulgaris au feuillage charnu à reflets rouges. Elle apprécie une terre acide et une situation ensoleillée ou à mi-ombre. La bruyère d'Irlande, Daboecia cantabrica forme des coussins bien droits de 35 à 50 cm de hauteur. De juin à octobre, elle se couvre de grappes de fleurs roses. Elle aime les sols légers, sableux, acides et riches en humus ; dans les régions à hiver rigoureux, on la protégera du froid.

 


 

Source : Plantes et Jardins.com

A lire aussi : La Bruyère (Fiche Signalétique)

 


 

Publié dans Plantes
mardi, 18 juillet 2017 09:20

Cocriste hirsute

Rhinanthus alectorolophus

Description de l'espèce

- Haut. 10–50 cm.

- Plante velue.

- Feuilles lancéolées, régulièrement dentées, ± sessiles.

- Dents des bractées non aristées, ne décroissant pas à l'extrémité.

- Corolle jaune, longue de 18–22 mm, bilabiée, tube courbé vers le haut.

- Lèvre sup. en casque, comprimée latéralement, munie de chaque côté d'une dent violette ou blanchâtre, longue de plus de 2 mm.

- Lèvre inf. un peu plus courte.

- Calice très velu, ventru, mais comprimé latéralement, accrescent.

- Capsule en forme de lentille, à 2 orifices.

Période de floraison

Mai à Août

Milieux et répartition

Suisse

Prairies, pâturages, moissons.

Distribution générale

Europe centrale

Attention :

Plante légèrement Toxique !

 


 

Publié dans Plantes
lundi, 17 juillet 2017 08:48

Le Nénuphar

Le nénuphar est sans aucun doute l’une des plus jolies plantes aquatiques.

De culture facile, un simple petit point d’eau vous permet de faire pousser le nénuphar.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Nymphea x hybrida

Famille : Nympaeacées

Type : Plante aquatique, vivace

Hauteur : 10 à 15 cm

Exposition : Ensoleillée

Sol : Riche en humus, lourd

Feuillage : Caduc

Floraison : Juin à septembre

Plantation du nénuphar :

La plantation s’effectue au printemps et naturellement au fond du bassin: 15 cm d’eau suffisent pour la plupart des espèces, même si certaines réclameront une profondeur plus importante.

Mettez une terre très argileuse dans un pot ou un bac, afin qu’elle reste bien en place au fond de l’eau et plantez-y les nénuphars.

Déposer sur la terre des cailloux qui empêcheront la terre de remonter dans l’eau.

Il existe en jardinerie des paniers spéciaux pour plantation du nénuphars qui permettent à l’eau de circuler et à la terre de ne pas s’évacuer dans le bassin.

Il existe également des terreaux spéciaux pour plantes aquatiques.

Une fois votre panier prêt, immergez le au fond de l’eau, idéalement dans 60 cm d’eau environ.

Lors de l’achat de votre nénuphar, assurez-vous qu’il a bien les pieds dans l’eau et que le pied est vigoureux, idéalement avec quelques bourgeons prêts à éclore.

Entretien régulier du nénuphar :

Une fois qu’il est bien installé, le nénuphar ne réclame aucun soin et fleurira d’années en années sans que vous ayez à y toucher. Si il devient envahissant, n’hésitez pas à arracher les rhizomes au fur et à mesure. Évidemment, il est inutile d’arroser mais il faut au contraire veiller à ce qu’il y ait toujours suffisamment d’eau dans le bassin (environ 10 cm minimum)

Maladies et parasites qui touchent les nénuphars :

Mis à part les canards et rats musqués qui se nourrissent parfois des rhizomes, on ne lui connait que peu de maladies qui pourraient la ravager.

C’est en effet une plante très rustique et robuste dont le stress est souvent le seul facteur pouvant déclencher une réaction chez le nénuphar.

A savoir sur le nénuphar :

Le nénuphar est une plante originaire d’Europe et d’Amérique, tout simplement somptueuse lorsqu’elle est en fleur. Elle est belle et le fait qu’elle pousse dans l’eau lui donne une dimension supplémentaire. Plante aquatique à rhizome, elle est vivace et peut donc s’installer durablement dans votre bassin. On peut aussi cultiver le nénuphar en pot, dans une grande bassine ou dans un bac non percé, sur une terrasse ou un balcon. Un seul nénuphar couvre à lui seul environ 1m2. Le nénuphar s’installera seul dans votre bassin avec très peu d’entretien.

Conseil malin à propos du nénuphar :

Vous pouvez entourer le pot ou le bac que vous plongez dans l’eau d’un feutre de jardin afin de maintenir la terre au fond !

 


 

Source : Jardiner malin

 


 

Publié dans Plantes
lundi, 17 juillet 2017 08:39

La Capucine

La capucine est une jolie plante grimpante annuelle qui décorera avantageusement vos haies, grillages, pergolas ou murets.

De culture et d’entretien facile, elle supporte tous types de terre et de climats.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Tropaelum majus

Famille : Tropaeolacées

Type : Annuelle

Hauteur : 30 à 40 cm, 4 m pour les grimpantes

Exposition : Ensoleillée

Sol : Normal

Floraison : Juin à septembre

Entretien : Aucun

Caractéristiques : Fleurs colorées, jaune, orange et rouge

Plantation, semis de capucines :

Il est recommandé de semer les graines en place après les gelées au mois de mai.

Inutile de privilégier une seule couleur, car votre massif sera d’autant plus beau que vous les mélangerez.

Vous pouvez effectuer un semis sous abri dès le mois de mars.

L’arrosage d’été doit être régulier mais sans excès.

A savoir sur les capucines :

Les Capucines sont particulièrement connues pour leurs caractéristiques odorantes qu’affectionnent particulièrement les abeilles mais également pour leurs vertus médicinales dans de très nombreux traitements homéopathiques.

Originaires d’Amérique du Nord, ses fleurs vivement colorées égayeront les bordures de votre jardin, mais mettront également en valeur les arbustes au pied desquels vous les planterez.

La capucine est un excellent moyen de lutter contre les pucerons.

Conseil malin à propos des capucines :

Les Capucines sont comestibles et viennent parfois parfumer certains plats.

A la fois sucrées et poivrées, vous pouvez par exemple les associer à une salade de roquette…délicieux!

 


 

Source : Jardiner Malin

 


 

Publié dans Plantes
Page 1 sur 4

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés