Réseaux sociaux

La Flore de Datura - Afficher les éléments par tag : Plantes
mercredi, 14 juin 2017 13:18

l'œillet couché : Une fleur de rocaille

Famille, origine, utilisation de l'œillet couché

Une plante de la famille des caryophyllacées.

Elle est originaire d' Asie et d'Europe (en France: Sud et Est) sur les prairies sèches et souvent en altitude.

Nom botanique : Dianthus deltoides œillet deltoïde, œillet à delta, œillet glauque ou œillet couché.

C'est un proche cousin de l’œillet de poète

C'est une plante vivace à toutes petites feuilles possédant une floraison annuelle très abondante.

Son feuillage est persistant et sa croissance rapide forme vite un tapis végétal.

Vu sa forme couchée, il ne mesure qu'une vingtaine de centimètres.

Il est très rustique au gel (-30°C) puisqu'on le trouve en montagne de 800 à 2000 mètres d'altitude.

Dans nos jardins, il sera introduit en plate-bande, bordure, rocaille ou encore utilisé comme plante couvre-sol.

La fleur

Elle peut être blanche, rose pâle à foncé ornée d'un cercle rouge et possédant quelques taches blanches.

La fleur mesure de 1 à 2 centimètres et possède 5 pétales barbus.

La période de floraison s'étend de Mai à Octobre.

La plante atteint alors une quarantaine de centimètres.

Plantation et multiplication

L’œillet couché apprécie un sol léger très drainant, caillouteux et souvent en pente.

La terre doit donc être très perméable. L'ajout de cailloux, gravier ou sable est fortement recommandé.

Il tolère le calcaire même s'il préfère les sols siliceux.

On réservera à cette plante une exposition en plein soleil.

Elle s'installe au jardin en début de printemps.

Pour le multiplier, on peut le diviser en fin d'été ou au début de la saison.

La multiplication par graines fonctionne aussi. Elle seront semées en godet (moitié sable, moitié terre) sous abri en début de saison.

Culture et entretien de l’œillet couché

Au printemps, une petite fumure est bénéfique pour une meilleure floraison.

L'arrosage estival est nécessaire lors d'une nouvelle installation lorsque vous achetez cette plante en pot. Il n'est plus nécessaire après.

En été, on peut pincer les fleurs fanées favoriser l'émission de nouveaux boutons floraux.

En automne, on laisse le feuillage ainsi que les tiges florales qui protégeront le pied l'hiver.

En début de saison, on effectue un nettoyage sommaire.

Ennemis et maladies

Les escargots et limaces consomment les jeunes semis d’œillet.

Son plus grand ennemi est incontestablement un excès d'humidité au niveau des racines l'hiver qui entraîne une pourriture.

Il peut être protégé avec un cageot retourné et couvert d'un voile plastique.

 


 

Source : 1 Jardin 2 Fleurs

 


 

Publié dans Plantes
samedi, 10 juin 2017 09:53

Eustoma

Présentation Eustoma

Nom commun : Campanule du Texas

Famille  : Gentianacées

Origine : L'Eustoma est originaire d'Amérique du Nord. Précédemment connue sous le nom de Lisianthus.

Toxicite : Pas de toxicité connue

Floraison

La floraison de l'Eustoma est estivale et peut être obtenue de la mi-mai à septembre dans le meilleurs des cas. Les tiges florales apparaissent par groupes de 2 à 4, chacune portant plusieurs boutons floraux. Ceux-ci ressemblent d'abord à des boutons de rose avant de prendre l'aspect de fleurs de pavots. Les fleurs sont simples ou doubles et de couleur rose, pourpre ou blanche.

Croissance, dimensions, hauteur

L'Eustoma pousse rapidement, mais conserve un port relativement bas. Les plantes du commerce sont d'ailleurs traitées pour rester à des dimensions comprises entre 15 et 3cm. Celles que vous pourrez obtenir par semis seront donc plus grandes.

Description Eustoma

L’Eustoma est une petite plante cultivée pour sa spectaculaire floraison estivale. Il porte des feuilles ovales et pointues vert bleuté. Elles sont plus grandes à la base de la plante qu’à ses extrémités. Assez larges, elles mettent la floraison en valeur. L'Eustoma est une plante annuelle et n’a qu’une vie relativement courte. Il meurt après l’éclosion de ses dernières fleurs, en septembre-octobre, parfois un peu plus tard pour les plantes que vous aurez obtenues par semis.

Utilisation de Eustoma dans votre décor intérieur

L'Eustoma fait merveille pour réaliser des coupes, des vasques ou des potées colorées.

La culture de Eustoma

L'Eustoma apprécie une situation très lumineuse, ensoleillée et aérée. Procurez-lui un léger ombrage lors des très fortes insolations estivales.

L'Eustoma réclame beaucoup de soins, surtout si vous faites vos propres semis. Reportez-vous au chapitre concernant la multiplication et le semis.

Pincez régulièrement l'extrémité des pousses pour favoriser la ramification. Procurez une bonne chaleur à la plante et soignez les arrosages qui ne doivent jamais laisser le compost se dessécher.

L'Eustoma ne peut pousser et fleurir qu'à des températures supérieures à 15°C. Une fourchette comprise entre 15 et 25°C conviendra.

Arrosez abondamment l'Eustoma en été. En période de chaleur, il peut être nécessaire d'arroser au moins une fois par jour. Le moindre dessèchement du mélange provoque l'affaissement de la plante. Si cela arrive, immergez le pot pendant une vingtaine de minutes dans un récipient d'eau. Les plantes issues de semis seront très peu arrosées durant la période hivernale.

Effectuez un apport d' engrais liquide ordinaire une fois par semaine.

Les Eustoma issus de semis seront repiqués dans un mélange de terreau et de terre de jardin. Les plantes achetées n'ont pas besoin d'être rempotées sauf si vous souhaitez constituer des potées ou des jardinières.

Problèmes de culture Eustoma

Maladies et erreurs de culture

Les feuilles s'affaissent par manque d'eau. Il ne faut jamais laisser le mélange se dessécher. Immergez la plante dans l'eau jusqu'à ce que le compost soit complètement imbibé.

Parasites

Les jeunes feuilles sont sensibles aux attaques de pucerons. Utilisez un insecticide en vaporisant à distance de la plante.

Multiplication Eustoma

L'Eustoma se sème assez tôt dans l'année. Cela permet de constituer des potées en mai, avec 3 ou 4 plantes par pot de 8 cm. Les graines d'Eustoma étant très fines, il est préférable de les mélanger avec du sable. Saupoudrez un compost à base de tourbe et de terreau, soit en bac à multiplication, soit en mini-serre. Tassez légèrement ensuite avec une planchette ou avec la paume de la main. Couvrir ou fermer le couvercle et placer au soleil à une température de 2 à 25°C. La germination demande 10 à 14 jours. Ensuite, la croissance s'arrête pendant un moment. Quand elle reprend, conservez à une température plus fraîche, comprise entre 15 et 18°C. Lorsque les plantules sont assez grandes pour être manipulées, placez-les en pots et mettez un tuteur.

 


 

Publié dans Plantes
jeudi, 08 juin 2017 12:40

Anémone des bois, Anémone Sylvie

L’anémone des bois, Anemone nemorosa est une plante qui habite les forêts de feuillus européennes, qu’elle tapisse de ses jolies fleurs printanières.

Elle met du temps à s’installer, même dans son milieu naturel, c’est pourquoi Anemone nemorosa est considérée par les biologistes comme une plante indicatrice de forêt mature, assez ancienne.

Ses fleurs, bien dégagées au-dessus des feuilles, ont un charme certain dans leur simplicité. L’anémone des bois a sa place dans les jardins, en tant que couvre–sol des zones ombragées par des feuillus, où elle se développe lentement, mais ne laisse aucune adventices s’insérer dans ses rhizomes denses. Donc une fois installée, au pied des haies, par exemple, plus de mauvaises herbes à gérer.

Description de l’anémone des bois

Des tiges verticales non ramifiées portent au printemps de fin mars à mi-mai 3 bractées verticillées, bien découpées, et en leur centre une unique fleur, de 3 à 5 cm de diamètre.

La fleur possède 6 à 9 tépales (sépales en forme de pétales) ovales blancs à l’intérieur, et rosés à l’extérieur. La fleur s’ouvre à la lumière et suit la direction du soleil. Elle se referme le soir, ou en cas de pluie, évitant de s’abîmer avec l’eau en s’inclinant gracieusement sur le côté.

Toutes les fleurs étant orientées de même manière, un tapis d’anémone des bois est particulièrement harmonieux. Le rhizome de l’anémone sylvie est charnu et cassant, il ne grandit que de quelques centimètres par ans.

Il court juste au-dessous de la surface de la terre. Après la floraison, il émet de nombreuses feuilles à trois folioles découpées légèrement velus.

Culture de l’anémone des bois

L’anémone des bois profite que les arbres n’aient pas encore de feuilles au printemps. Elle pousse et fleurit tôt au printemps. Puis termine son cycle végétatif en été au moment où ses feuilles disparaissent. Période où elle entre en dormance. C’est le moment le plus propice pour l’installer sous un arbre ou pour habiller le bas des haies.

Les plantes en pot pourront sinon être mises en terre au printemps, en arrosant la plantation régulièrement toute la première saison. Il lui faut une situation mi- ombragée, un terrain frais à sec, pas trop riche et suffisamment drainant.

Le Saviez- vous ?

Bien que la plante contienne de l’anémonine, une toxine libérée quand la plante est écrasée, l’anémone des bois est utilisée en homéopathie.

 


 

Source : Au jardin.info

A lire aussi  : Anémone Sylvie (Fiche signalétique)

 


Publié dans Plantes
jeudi, 08 juin 2017 12:33

Anémone Sylvie (Fiche signalétique)

Fiche signalétique 

Nom : Anémone Sylvestris

Famille : Renonculacées

Origine : Europe, Asie occidentale

Période de floraison : mars, avril

Couleur des fleurs : blanc, rose, bleu selon les variétés

Exposition : mi-ombre, ombre

Type de sol : sol humifère, pas trop riche

Acidité du sol : neutre

Humidité du sol : frais et drainant

Utilisation : massif ombragé, bas des haies, sous-bois Hauteur : 10 à 20 cm

Type de plante : plante à fleur de type couvre-sol

Type de végétation : bulbe

Type de feuillage : caduc

Type de feuille : pétiolées palmatilobées avec des segments grossièrement dentés, presque verticillés

Fleurs : solitaires, généralement blanches avec 6 pétales. Peuvent aussi être roses et comporter 7 à 8 pétales

Rusticité : -25 C minimum

Plantation, rempotage : été, lorsque la plante est en dormance

Méthode de multiplication : semis, division de touffes

Toxicité : Toxique à l’ingestion, très amer

Espèces, variétés intéressantes : Le genre compte une centaines d’espèces vivaces répandues dans l’hémisphère nord principalement quelques variétés d’Anemone nemorosa ; ‘Robinsoniana’ , ‘Vestal’ ou ‘Alleni’  

 


 

Source Au jardin info

A lire aussi : Anémone des bois, Anémone Sylvie

 


Publié dans Plantes
mercredi, 07 juin 2017 08:57

la Clématite

Les clématites sont des plantes grimpantes aux nombreuses variétés. Elles ne sont pas difficile à cultiver pour peu que l'on respecte les quelques règles de plantations.

Enterrez la motte éloignée par rapport au mur d'un quinzaine de centimètres. Disposez-la couchée avec les tiges dirigées vers le mur et en biais.

Parmi les plus connus, Clématis Montana vous ravira par sa profusion de petites fleurs rose au printemps au point de couvrir le mur de fleurs et Clematis 'Nelly Moser' vous charmera par ses superbes et grosses fleurs panachées au début de l'été. Evitez le plein soleil pour cette dernière car la couleur de ses fleurs passe !

Associez par exemple Clematis 'Nelly Moser' et Clematis 'La Ville de Lyon' ( fleur violette aux pétales de velour ) pour un bel enchaînement de la floraison au printemps. Remontée de la floraison en août.

Il existe des variétés de clématites au feuillage persistant comme Clematis armandii aux petites fleurs de couleur blanches.

Comment planter une clématite ?

Plantez votre clématite, la motte inclinée vers le mur mais éloigné de celui-ci (20/30 cm) de façon à ce que le pied soit arrosé par les pluies. Mettez au fond de votre trou une couche de fumier, et combler le tout avec une terre assez légère (ajoutez éventuellement un peu de terreau ou/et de la terre de bruyère).

Quand vous les achetez l'hiver, les branches sont sèches, mais n'ayez crainte, laissez-les en l'état, des pousses repartiront du pied.

Recouvrez ou protéger le pied de votre clématite qui n'apprécie pas le soleil par une tuile ou en créant un petit massif de vivaces devant : "le pied à l'ombre et la tête au soleil ".

Quelle exposition choisir pour ma clématite ?

Orientez la clématite vers le soleil, un coin mi-ombragée ne la dérangera pas, notamment pour la fameuse Nelly Moser qui en plein soleil, à les lignes médianes de ses fleurs qui s'estompent.

Doit-on palisser les clématites ?

Elles ne s'accrochent pas naturellement au mur, il est donc nécessaire de prévoir un treillage autour duquel les branches s'enrouleront.

Quand faut-il les tailler ?

Taillez vos clématites après leur floraison.

Quelles variétés peut-on utiliser pour une culture dans un pot sur un balcon ?

Les espèces à croissance lente sont préférables comme Clematis alpina ( 250 cm de hauteur et fleurs de couleur bleue ) .

Comment bouturer une clématite ?

Prélevez en juin-juillet des boutures de 10 cm sur des pousses d'extrémités semi-aoûtées. Puis piquez-les dans des godets de 10 cm de diamètre dans un mélange de sable et de terre de bruyère humide, à chaud (25°C) et à l'abri du soleil. Plantez au printemps, en protégeant le pied du soleil.

 


 

Source : Au jardin info

 


 

Publié dans Plantes
mardi, 06 juin 2017 09:39

Orchidée habenaria radiata

Présentation de l’orchidée habenaria radiata

L’orchidée habenaria radiata est aussi appelée orchidée colombe à cause de ses pétales qui ressemblent à une colombe en vol. Ou encore orchidée aigrette à cause de leur ressemblance avec les aigrettes. Au Japon, on l’appelle Sagi-sou, sagi qui veut dire héron, les fleurs ont l’apparence d’un héron en vol.

L’orchidée habenaria radiata donne de petites fleurs blanches qui s’épanouissent en grappe. Les feuilles sont aussi petites, et les tiges peuvent atteindre 30 cm ou plus.

C’est une orchidée difficile de culture. Elle n’est donc pas conseillée aux débutants.

Type de croissance et origine

L’orchidée habenaria radiata est une orchidée terrestre originaire d’Asie de l’Est. Elle pousse également dans les zones tempérées d’Amérique et d’Afrique.

Température idéale pour l’orchidée habenaria radiata

La température idéale est de 12° à 16°.

Type d’exposition à privilégier

L’orchidée habenaria radiata a besoin d’un endroit ensoleillé pour bien s’épanouir. Elle se plaît bien en terrasse ou dans une serre. Toutefois, pendant l’hiver (pendant la période de repos), il faut l’abriter pour la protéger du gel.

Arrosage et vaporisation des orchidées du genre habenaria radiata

L’orchidée habenaria radiata est très sensible à la pourriture. Il lui faut un arrosage léger et régulier pendant la croissance, tout en évitant un excès d’eau, comme toutes les orchidées.

L’orchidée habenaria radiata connaît des périodes de repos durant lesquelles la plante n’a quasiment pas besoin d’eau. Mais elle doit être placée dans un endroit humide.

Rempotage de l’orchidée habenaria radiata

Le rempotage se fait à la fin des périodes de repos, donc à la fin de l’hiver. C’est utile pour que le bulbe ne se dessèche. Substrat à utiliser

Comme c’est une orchidée terrestre, un mélange terrestre lui convient : du terreau léger mélangé à du sable ou du gravier. Elle se plaît tout aussi bien dans un mélange de sphaigne et d’un peu de perlite. Floraison de l’orchidée du genre habenaria radiata

Cette orchidée fleurit en été. La floraison peut durer quatre bonnes semaines. Après quoi, la tige florale et les feuilles sèchent pour ne rester que le tubercule.

Plantation de l’orchidée habenaria radiata

La plupart du temps, ce sont des tubercules qui sont vendus sur le marché et sur internet. Ils sont minuscules qu’il faut savoir les distinguer dans le mélange où ils se trouvent.

Les tubercules sont à rempoter en position verticale la pointe tournée vers le haut. Le substrat doit être légèrement humide. Les recouvrir ensuite d’un centimètre de substrat. Il ne faut arroser que lorsque les tubercules commencent à germer.

 


 

Source : La Planète des Orchidées

 


 

Publié dans Plantes
dimanche, 04 juin 2017 13:54

Diphylleia grayi (fleur squelette)

Diphylleia grayi, aussi connue sous le nom de « Fleur squelette » est une plante exceptionnelle de la famille des Berberidacées.

A première vue des plus ordinaire, celle-ci possède une caractéristique unique à savoir des pétales blanches qui deviennent transparentes comme du verre avec la pluie.

Une fois sèches, les pétales reviennent à leur couleur blanche initiale !

Une plante rare trop peu répandue dans nos jardins !

Cette plante à nul autre pareil sur notre planète pousse sur les versants boisés et humides des régions froides d’Asie orientale, notamment en Chine et au Japon.

Encore trop peu répandue dans nos jardins, il ne faut pas en avoir peur car elle se cultive très facilement d’une année à l’autre si l’on respecte ses exigences.

La « Fleur squelette », une véritable curiosité de la Nature !

Comment cultiver la « fleur squelette » dans votre jardin ?

Pour sa culture, cette plante apprécie les sols frais, humifères, et drainants ainsi que les expositions ombragées et abritées des vents forts.

Pouvant atteindre jusqu’à 40 cm de hauteur, cette plante étonnante développe d’énormes feuilles de forme inhabituelle avec de délicates grappes de petites fleurs blanches fleurissant du début du printemps au début de l’été.

 


 

Source : AlsaGarden

 


 

Publié dans Plantes

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés