Réseaux sociaux

La Flore de Datura - Afficher les éléments par tag : Fleurs
mercredi, 21 juin 2017 06:55

Les Rosiers

Se lancer dans la culture de rosiers peut être intimidant pour les débutants et tous ceux qui n’aiment pas multiplier soins et traitements.

Si c’est votre cas, suivez ces conseils !

Choisir des variétés de rosiers résistantes

Dans la grande famille des rosiers, certaines variétés sont plus rustiques que d’autres. C’est le cas de la plupart des rosiers botaniques et anciens. Les premiers sont proches des rosiers sauvages, ils sont très résistants, possèdent des fleurs charmantes et se couvrent de fruits comestibles en automne.

Essayez la rose gallica, par exemple. Les rosiers anciens sont des hybrides de variétés botaniques comme la rose gallique, la rose de Damas, la rose centifolia, etc. Ils prennent la forme d’un arbuste au port lâche. Leur culture est très facile, la taille est similaire à celle d’un arbuste. Les rosiers lianes, qui peuvent grimper jusqu’à dix mètres de haut, sont une autre option.

Soigner la plantation des rosiers

Choisissez des rosiers de qualité, de préférence à racines nues, que vous planterez pendant leur période de dormance, de novembre à mars. Soigner la plantation est important pour favoriser une bonne reprise. Plantez vos rosiers dans un trou profond et large de 40 cm, afin de permettre un bon étalement des racines. Veillez à retirer pierres et mauvaises herbes du sol. Avant la plantation, rabattez les racines et les bois du plant à 30 cm. Pralinez les racines dans un mélange d’un tiers de terre, un tiers de compost bien décomposé et un tiers d’eau de pluie. Respectez les distances de plantation propres à chaque espèce (au moins 80 cm) : les rosiers ont besoin d’air et de soleil pour bien se développer.

Traiter bio les rosiers

Les traitements préventifs bio permettent de limiter les risques de maladies en fortifiant les plantes. Ils sont particulièrement indiqués par temps orageux, lourd et humide, pour éviter les maladies cryptogamiques comme la rouille, marsonia ou oïdium. Pulvérisez vos rosiers avec un purin d’ortie, de consoude, de prêle ou des extraits d’algues marines.

 


 

Source : Jardiner malin

 


 

Publié dans Fleurs
mercredi, 21 juin 2017 06:36

Le Lys (ou Lis)

Le lys ou lis (Lilium) la fleur royale par excellence

Le lis ou lys est une plante rustique à bulbes, composés d'écailles imbriqués, qui regroupe pas moins d'une centaine d'espèces. Ces fleurs à six tépales (unis, striés ou avec papilles) et six étamines se développent en solitaire, en grappe, en panicule ou en ombelle, et leur diamètre varie de 2 cm à plus de 10 cm. Elles peuvent être dressées, tombantes, inclinées ou horizontales, avec des formes qui varient : en trompette, en turban, en coupe ou en entonnoir. Elles apparaissent à l'extrémité d'une unique tige érigée non ramifiée, aux feuilles caduques, elliptiques, lancéolées, disposées en spirale ou de façon alternée, plutôt brillantes et d'un vert foncé.

La fleur de lis a été utilisée comme emblème royal ; elle séduit non seulement par sa beauté qui fait de cette fleur une plante très décorative et ornementale, mais également par sa fragrance fraîche et envoûtante.

D’après la mythologie grecque, le lys serait né d’une goutte de lait du sein d’Héra, une déesse de l’Olympe. Représentant la Vierge Marie, le lis est également perçu comme le symbole de la virginité. Outre sa beauté et ses qualités décoratives, le lis servait de pansement cicatrisant et antiseptique. La fleur était aussi conservée dans de l’huile pour soigner les brûlures et les gerçures.

Famille : Liliacées

Type : bulbe

Origine : Europe, Amérique du nord, sud de l'Asie

Couleur de la fleur : blanc, orange, rose, jaunes ou rouges, avec motifs colorés...

Semis : oui

Bouture : oui

Plantation : printemps - automne

Floraison : juin à octobre

Hauteur : jusqu'à 3 m

Sol et exposition idéale pour planter des lys au jardin

Le lys nécessite un sol acide, riche en humus et bien drainé, avec une bonne exposition aux rayons du soleil, mais idéalement le pied à l'ombre.

Date de semis, bouture et plantation des lys

Le semis est possible mais préférez un bouturage des écailles ou une séparation des rejets ou bulbilles retirés de bulbes dormants à l’automne.

La plantation de la majorité des bulbes se fait au printemps sauf, par exemple Lilium candidum qui se met en terre à l'automne. Pour qu'ils puissent bien se développer, enterrez les dans un trou d’une profondeur d’au moins 15 à 20 cm (sauf Lilium candidum), sans oublier de mettre 30 centimètres de distance entre chaque bulbe.

Conseil d’entretien et de culture du lys

Les bulbes restent en terre d'une année sur l'autre. Coupez à mi-hauteur les tiges des fleurs fanées.

Floraison des lys

Le lis se cueille dès les premières floraisons au fur et à mesure des besoins pour composer de beaux bouquets : coupez le bas des tiges en biseau. Changez l’eau tous les jours si vous voulez conserver la beauté et la fraîcheur du lis durant 15 jours.

Maladies, nuisibles et parasites des lys

Les acariens des bulbes, le botrytis, le criocère du lis, la pourriture grise, la moisissure bleue.

Emplacement et association favorable du lys

Le lis se plantera à la fois autour d'arbustes, dans les plantes bandes ou encore dans les rocailles. Il pourra aussi s'épanouir en pot sur un balcon. Variétés de lys conseillées Le Lilium candidum aux trompettes blanc pur est le lis de la Madone, mais citons aussi Lilium camartagon aux fleurs en grappes pendantes rouge violacé et carmin, Lilium cregale aux trompettes blanc parfumées, Lilium speciosum 'Star Gazer' adapté à la culture en pot...

 


 

Source : Jardiner avec Binette et Jardin

 


 

Publié dans Fleurs
mercredi, 14 juin 2017 13:37

Le Glaïeul

Le héros du monde des fleurs

Le glaïeul est le genre de héros, totalement à l’aise dans un vase, qui affiche ses couleurs de la fin du printemps jusqu’en automne.

COULEURS ET FORMES

Le glaïeul est un plaisir visuel remarquable par ses fleurs qui poussent des deux côtés de la tige. La fleur existe en blanc, rouge, jaune, rose, violet, orange, crème et une multitude de combinaisons bicolores.

SYMBOLIQUE

Le glaïeul a une signification très héroïque. Son nom provient du latin gladius, qui signifie glaive. La fleur symbolise donc la force, la victoire et la fierté. Cette signification remonte à l’époque des Romains lorsque les gladiateurs se battaient littéralement dans l’arène pour la mort ou les glaïeuls. Le gladiateur vainqueur était en effet couvert de glaïeuls. Même encore maintenant, il existe en néerlandais une expression utilisée dans le cyclisme qui dit « la mort ou les glaïeuls ». Aux Pays-Bas, cette fleur est remise aux participants qui franchissent la ligne d’arrivée après un dur parcours de 4 jours lors du plus grand évènement de randonnée.

ORIGINE

Miam, un bulbe de glaïeul ! Cette fleur d’été originaire d’Afrique était appréciée pour ses bulbes grillés. Mais attention, la variante que nous connaissons n’est pas comestible.

SUPERBE BOUQUET AVEC DES GLAÏEULS

Ces championnes très grandes de taille s'expriment avec exubérance; un bouquet de glaïeuls exige beaucoup d’attention et c’est d’ailleurs bien mérité. Les glaïeuls se combinent également très bien avec d’autres fleurs. Pensez par exemple à l’hortensia, au Solidago et au Sanguisorba officinalis qui mettent le glaïeul encore plus en valeur. Si les couleurs des fleurs se retrouvent dans le vase, le chef-d'œuvre est complet ! Votre fleuriste ne verra aucun inconvénient à confectionner ce magnifique bouquet pour vous.

SOINS À APPORTER AU GLAÏEUL

Les glaïeuls ont les exigences suivantes :

Recouper la tige en biais sur 3 à 6 cm avec un couteau bien aiguisé.

Les mettre dans un vase propre rempli d’eau du robinet.

Ajouter de la nourriture pour fleurs coupées à l’eau du vase pour prolonger la vie des glaïeuls.

Veiller à ce que les feuilles ne trempent pas dans l'eau.

Refaire chaque jour le niveau d'eau dans le vase.

Mettre les glaïeuls dans un endroit frais et jamais près du chauffage, dans un courant d’air ni à proximité d’une coupe de fruits.

 


 

Source : La Joie des Fleurs

 


 

Publié dans Fleurs
mardi, 13 juin 2017 13:03

L'Iris

L’iris (Iris spp.) ou orchidée du pauvre

L’iris, fleur du jardin

L’iris est une belle plante très appréciée par les jardiniers qui l'appellent aussi l'orchidée du pauvre. Elle est facile à cultiver et donne de très jolies fleurs. Sa présence dans le jardin pendant le printemps émerveille. De plus, l’iris se décline sous différentes couleurs suivant l’espèce. Du violet au rouge en passant par le jaune et le rose et tant d’autres encore, vous n’aurez que l’embarras du choix.

D’ailleurs, il existe également des espèces aux fleurs bicolores. Outre ses couleurs, l’iris dégage aussi un subtil parfum très agréable. En fait, il existe deux types d’iris, les iris bulbeux et les iris à rhizome (barbus, non barbus ou à crêtes). Cette seconde catégorie s'étale à l'infini du fait de ses rhizomes vigoureux.

Les feuilles de l’iris ont la particularité d’être alternes, elles sont caduques pour la plupart des espèces ou se rabougrissent l'hiver. Les fleurs sont groupées en cymes hélicoïdes, elles sont constituées de trois pétales et de trois sépales. Quant au fruit, celui-ci se colle avec le tube du périanthe. L’iris se reconnaît par ailleurs par sa tige développée. Certaines espèces d’iris sont utilisées dans la fabrication de parfum. Par ailleurs, on l’utilisait autrefois pour les produits destinés aux cheveux.

Famille : Iridacées

Type : vivace

Origine : Europe

Couleur de la fleur : violet, rose, lavande, bleu, jaune, orange, rouge, chocolat, noir, abricot

Bouture : division du rhizome

Plantation : août-septembre

Floraison : avril à juin

Hauteur : 20 à 90 cm mais certaines variétés peuvent atteindre 1,50 m

Sol et exposition idéale pour la culture de l'iris au jardin

L’iris a besoin d’un sol bien drainé.

L’idéal serait également un terrain neutre en calcaire. En outre, choisissez un emplacement bien exposé au soleil.

Date de plantation et de multiplication des iris

La division du rhizome se fait en juillet : on les recouvre d'un tout petit peu de terre seulement (4 à 5 cm). Pour les bulbes, ils se plantent à l'automne, à une profondeur équivalente au double de la hauteur du bulbe.

Astuce :

selon la variété de l’iris, il faut prendre soin de bien espacer les plants (15 à 30 cm). En effet, l’iris est une plante à une forte croissance, donc il est conseillé de diviser les touffes tous les 4 ans.

Conseil d’entretien et de culture de l'iris

L’entretien de l’iris n’est pas compliqué, un arrosage par semaine suffira en été. Comme pour les autres fleurs, il faut aussi que le sol reste propre en supprimant les mauvaises herbes. Maladies, nuisibles et parasites des iris

L’iris est une plante robuste, il faut tout simplement fuir les excès d’humidité afin d’éviter que le collet et les rhizomes pourrissent du fait de pourriture bactérienne ou pourriture grise. Les thrips peuvent aussi s'attaquer aux feuilles, comme les limaces et escargots.

Emplacement et association favorable de l'iris

L’iris peut être associé avec des vivaces qui supportent aussi le soleil. Il est aussi possible de l’associer avec les rosiers anciens, et fait merveille en bord de bassin. Attention aux plantations à proximité d'une façade : si les fleurs foncées le touchent, des taches resteront sur le mur.

Variétés d'iris conseillées pour avoir de belles fleurs

On compte plus de 350 espèces d'iris ! Citons l'Iris aphylla, aux fleurs pourpre ou bleu violet avec des barbes blanches à extrémités jaunes, l'Iris foetidissima aux fleurs pourpres teintées de jaune sans barbes, l'Iris germanica aux fleurs bleu violet avec des barbes jaunes, l'Iris japonica, aux fleurs blanches frisées avec des taches pourpres sur les sépales...

 


 

Source : Jardiner avec binette et jardin

 


 

Publié dans Fleurs
dimanche, 11 juin 2017 09:18

Le Lupin

Le lupin (Lupinus) appartient à la famille des légumineuses, de même que les lentilles, les fèves et le soja. Il capte l'azote atmosphérique pour en diffuser une partie dans le sol.

Il contribue ainsi à rendre la terre plus fertile. Il existe à l'état naturel dans de nombreuses parties du globe, dont l'Europe.

Variétés de lupins

Il existe des variétés annuelles et des variétés de lupin vivace (Lupinus polyphyllus). La première catégorie rassemble les espèces aux graines comestibles. La plus cultivée en France est celle du lupin blanc (Lupinus albus). La récolte atteint 25 000 tonnes par an. Les graines du lupin vivace (Lupinus polyphyllus) ne sont pas consommables. On le cultive comme plante fleurie. Les variétés naines s'installent dans des bacs, sur une terrasse ou un balcon.

Plantation du lupin

La graine de lupin (Lupinus) se sème au début du printemps. Un sol bien aéré et sans engrais lui convient. Les espèces vivaces se divisent à l'automne en sectionnant la motte de la plante. On repique séparément chaque partie. Aux premiers froids, on coupe les tiges. Cette action assure une meilleure reprise au printemps.

Utilisations du lupin

La culture du lupin (Lupinus) sert à faire des bouquets. La fleur de lupin (Lupinus) se présente sous la forme de cônes multicolores. La plante en produit pendant tout l'été. Du côté des variétés comestibles, la graine se cuisine comme des pois chiches. On la fait tremper avant cuisson. Après 20 min en autocuiseur, elle est prête à être servie en plat chaud ou froid. On rehausse sa saveur avec du cumin, du paprika ou de l'anis vert.

Type : Fleur et plante fleurie

Hauteur : 30 cm à 60 cm

Couleurs des fleurs : Rouge, Blanc, Rose, Jaune, Orange, Violet, Bleu

Nom du fruit : Graines de lupin

Exposition souhaitée : Ensoleillée

Type de sol : Normal, Drainé, Frais

Période de plantation : Mars, Octobre

Période de floraison : Juin, Juillet, Août

Période de récolte : Septembre

Feuillage : Caduc

Entretien : Facile d'entretien

Assainissant : Non

Maladies : Le botrytis

Variétés : Lupin blanc, lupin jaune, lupin bleu, cruckshanksii, lupin nain

 


 

Source : Déco.fr

 


 

Publié dans Fleurs
vendredi, 09 juin 2017 10:13

Les Roses anglaises romantiques

Alliant les qualités des roses anciennes et des roses modernes, les créations de David Austin séduisent les amateurs du monde entier depuis 1960.

Gros pompons de pétales aux couleurs douces, parfum riche et voluptueux : les roses anglaises sont reconnaissables au premier coup d’œil. Un nom s’impose alors, celui de David Austin, le pépiniériste anglais qui en a créé plus de 200 variétés depuis les années 1960.

À l’époque où fleurissaient les roses « modernes », ces rosiers robustes aux tiges rigides portant des fleurs colorées mais peu parfumées, il a eu l’idée de croiser ces hybrides avec des roses anciennes. Le résultat : des rosiers arbustifs ou grimpants, aux tiges souples, surmontées de grosses fleurs odorantes. Les roses anglaises étaient nées.

Cinq types de parfums de rose anglaise

Pour David Austin, le parfum fait la moitié de la beauté d’une rose. Il est donc particulièrement travaillé sur toutes ses créations, et chaque nouveau rosier est validé par un expert en parfum. Le parfum d’une rose ne provient pas uniquement de ses pétales, ses étamines peuvent aussi apporter une senteur de musc ou de clou de girofle.

Les spécialistes ont d’ailleurs classé les parfums des roses en cinq types dominants évoquant le thé, la myrrhe, les fruits, le musc ou le parfum classique de la rose ancienne.

Soins des roses anglaises

Les rosiers anglais ne demandent pas de conditions particulières de culture. Comme les rosiers classiques, ils apprécient une bonne exposition et un sol frais et humide (paillage conseillé).

Vendus à racines nues, ils seront plantés entre novembre et mars, dans une terre amendée en fumier décomposé ou en compost, à 50 cm de distance d’autres plantations.

Apportez un peu d’engrais en début de printemps pour favoriser la floraison et rabattez chaque rosier d’un tiers en hiver.

 


 

Vous aimez ? .... Partagez !

Source : Jardiner Malin 

 


 

Publié dans Fleurs
mercredi, 07 juin 2017 06:10

L'Arum des fleuristes

L'arum des fleuristes, Zantedeschia aethiopica, est une fleur dont le long cornet blanc est parfait en bouquet.

Il peut être planté en pleine terre, notamment au bord d'un bassin.

On peut aussi le cultiver en pot : pour avoir une floraison chaque année, il lui faut alors des soins adaptés.

Un cornet d'un blanc pur...

L'arum des fleuristes, Zantedeschia aethiopica, aussi appelé Calla ou arum Lily, est une fleur remarquable que l'on peut cultiver aussi bien en pot qu'au jardin, en pleine terre, ou même dans un bassin. Son long cornet blanc, de 15 à 25 cm (appelé spathe), enroulé autour d'un spadice jaune, est porté par une haute tige, ce qui fait de l'arum une fleur très appréciée en bouquet. Après la floraison, ses feuilles vert foncé, sagittées, sont très décoratives.

Cette plante herbacée vivace et rhizomateuse (famille des Aracées) est originaire d'Afrique du Sud, où elle pousse à l'état sauvage dans les zones marécageuses. Elle est acclimatée en Europe et peut tolérer des températures négatives (-5°C à -15°C selon les cultivars). En pleine terre, l'arum peut atteindre 1 mètre de hauteur.

Les plantes appartenant au genre Zantedeschia sont appelées communément arum, car leurs fleurs en cornet sont très similaires à celles des plantes du genre Arum (qui est un genre botaniquement distinct).

Plantation et multiplication

La meilleure période de plantation du rhizome sec est l'automne. Enfouissez le rhizome assez profondément : au moins sous 5 cm en pot, et 10 cm en pleine terre (la plante résistera mieux au froid hivernal).

La multiplication se fait aisément par division de la souche, en prélevant les rejets au printemps ou à l'automne. Le semis est également possible, quoique moins facile : semez les graines à la surface d'un terreau humide et chaud (25°C) et exposez à la lumière. Comptez 1 à 3 mois avant la germination.

En pratique

Exposition : Soleil ou mi-ombre.

Sol  : Riche, humide, neutre. On peut aussi utiliser l'arum comme plante aquatique, en le plantant sous 5 cm d'eau.

Floraison : De mai à juillet.

Espèces :

Outre le Zantedeschia aethiopica, il existe d'autres espèces de Zantedeschia :

  • Zantedeschia elliottiana (spathe jaune) ;
  • Zantedeschia pentlandii (spathe jaune) ;
  • Zantedeschia rehmannii (spathe rose, violacé ou pourpre, non rustique) ;
  • Zantedeschia albomaculata (spathe blanc-jaune, feuilles maculées de blanc).

Entretien

L'arum est une plante gourmande en eau. Arrosez avec parcimonie au démarrage de la végétation, puis rapprochez les arrosages, surtout pendant la floraison : le substrat ne doit alors pas sécher. Apportez de l'engrais liquide tous les 15 jours lorsque l'arum produit des feuilles, puis chaque semaine durant la floraison.

Après la floraison, donc durant l'été, les feuilles fanent : la plante entre en dormance. Cessez les apports d'engrais, réduisez puis cessez les arrosages, et supprimez les feuilles séchées. Si la plante est en pot, rempotez-la à ce moment-là (rempotage nécessaire au moins tous les 2 ans) et laissez le pot à l'extérieur, au soleil. Puis rentrez le pot sous abri en septembre (période de reprise de la végétation), mais placez-le dans un endroit frais (10 à 13°C°) durant 3 mois. Installez ensuite la plante dans une pièce plus chaude (au moins 16°C). Ce réchauffement stimulera une nouvelle floraison. Vous pouvez sortir le pot à l'extérieur à partir de juin.

Enfin, pour les arums installés en pleine terre, disposez à l'automne un paillage au pied de la plante pour protéger le rhizome du gel hivernal.

Bon à savoir

Le zantedeschia (feuilles, sève, fleurs, fruits) est une plante toxique.

 


 

Source : gerbeaud.com

 


 

Publié dans Fleurs
vendredi, 02 juin 2017 14:11

Le Dahlia

Le dahlia est une superbe fleur.

Voici les conseils d’entretien pour avoir de magnifiques dahlias.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Dahlia

Famille : Asteracées

Type : Bulbeuse

Hauteur : 20 à 150 cm selon espèces

Exposition : Ensoleillée

Sol : Ordinaire enrichie

Floraison : Juin à octobre

Plantation des dahlias :

Bien planter un dahlia est important car cette étape conditionne la bonne croissance et la floraison de votre plante.

Planter les bulbes de dahlias :

C’est la technique de plantation la plus courante, la plus simple et la plus rapide pour avoir de belles fleurs de dahlias.

  • Le tubercule (bulbe) du dahlia se plante idéalement en avril et mai, après tout risque de gelées.
  • Le dahlia aime les sols plutôt riches et bien drainés.
  • Plantez-les à une profondeur de 5-10 cm en respectant un espacement de 80 à 100 cm entre chaque tubercule, car le dahlia a besoin de soleil et aime être à son aise !

Si vous pensez que votre terre est pauvre, n’hésitez pas à enrichir la terre à la plantation avec un amendement organique ou du compost.

Semis de dahlia :

Le semis de dahlia est tout à fait possible mais cette technique réclame un certain savoir faire réservé aux initiés.

  • En semis, préférez un semis en terrine dès le mois de mars, repiquez en avril et mettez en terre au mois de mai.
  • Multiplication par division des tubercules au printemps.

Taille et entretien des dahlias :

  • Une fois bien en place, le dahlia réclame assez peu de soins même si quelques gestes vous permettront de prolonger ou d’améliorer la floraison.
  • Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure.
  • Une fois les tiges totalement fanées, coupez au plus court.
  • Les dahlias résistent à des températures de l’ordre de -5 à -10°.

   En hiver, il est important d’en protéger les pieds avec un paillage végétal.

  • Si vous craignez de fortes gelées :

   Au début de l’hiver, rentrez les tubercules dès la première gelées et conservez-les dans un endroit sec et abrité de la lumière        jusqu’au printemps suivant.

Arrosage des dahlias :

La dahlia est assez résistant mais appréciera volontiers d’être arrosé en période de sécheresse prolongée.

Veillez à ce que les bulbes de dahlias ne soient jamais inondés, qu’ils ne baignent pas dans l’eau stagnante, car ils pourraient pourrir.

Une terre bien drainée est la garantie d’éviter ce genre de mauvaise surprise.

  • Arrosez les dahlias sans en mouiller le feuillage. Vous éviterez ainsi tout risque de maladie.
  • Arrosez de préférence le soir pour éviter l’évaporation et économiser aussi l’eau.

Prolonger la floraison des dahlias à l’automne :

Il est possible de faire durer la floraison des dahlias, au delà de l’été, parfois même jusqu’à la fin du mois d’octobre.

  • Apporter de l’engrais pour plantes fleuries 1 fois par semaine jusqu’à la fin de la floraison
  • Supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour éviter d’épuiser le dahlia et favoriser l’arrivée de nouvelles fleurs

Dahlia en hiver :

Si le dahlia peut être laissé en place en hiver dans les régions aux hivers doux, ils ne résistent pas aux fortes gelées.

Si vous habitez une région où il fait fréquemment plus de -5°, il faut à tout prix rentrer les bulbes avant les premières gelées.

  • Attendez que le feuillage soit totalement fané et coupez à 10 cm du sol.
  • Arrachez les rhizomes et faites les sécher.
  • Nettoyez les à l’aide d’une brosse.
  • Conservez les au frais, au sec et à l’abri de la lumière.
  • Replantez les après tout risque de gel, au printemps.

Dans les autres régions, protégez vos tubercules à l’aide d’un paillis de feuilles mortes par exemple.

A savoir sur le dahlia :

Originaire du Mexique, le dalhia est une plante tubéreuse qui compte plusieurs dizaines d’espèces.

On retrouve ainsi le dahlia cactus et semi-cactus, à pompon, décoratif, balles, dentelle ou encore à collerette, pour distinguer autant les formes que les couleurs.

Cette plante propose un éventail très varié de floraison.

Montée d’une longue tige dressée, elle donne naissance à de jolies fleurs aux multiples couleurs.

Variétés de dahlias intéressantes :

Parmi beaucoup d’autres variétés de dahlias, nous en trouvons quelques remarquables comme Aspen, Café au lait, Berliner kleene, Margareth kleen, Arabian night, bluesette, Deuil du roi Albert, Bishop of landaff, Arabian night, dalia Bonesta ou encore Chantal.

Mais il en existe bien d’autres… Conseil malin à propos du dahlia :

Lorsque vous plantez, apportez du fumier au sol ou un engrais organique à diffusion lente pour stimuler le développement et la floraison.

Publié dans Fleurs

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés