Réseaux sociaux

La Flore de Datura - Afficher les éléments par tag : Arbuste
jeudi, 15 juin 2017 10:10

Le Lilas Commun

Voici un grand classique de nos jardins campagnards !

Le lilas est un arbuste caduc, très drageonnant, qui peut atteindre 7 mètres de haut s'il se plait dans son environnement, en sachant qu'il n'est pas difficile et qu'il est réputé résistant ! Son tronc brun-gris porte des branches dressées qui forment un houppier légèrement évasé. Les larges feuilles vertes et coriaces, portées par un court pétiole, sont ovales, en forme de cœur à la base et se terminent en pointe.

Le succès du lilas provient de ses superbes fleurs et de leur parfum. Lorsque le printemps et ses douces températures s'installent, des grappes denses et odorantes de petites fleurs tubulaires d'environ 7 mm se dressent joyeusement sur les rameaux de l'année passée. Simples ou doubles, elles peuvent être blanc crème, rosés, mauve-bleuté ou même pourpre. Syringa Vulgaris possède de nombreux cultivars qui vous laissent le choix !

Culture

Le lilas peut se semer au printemps. Le semis se fait simplement, dans un mélange de terreau et de sable, à l'abri, puis lorsque le plant est suffisamment grand (8/10 cm), il est repiqué dans un pot.

La mise en terre définitive du lilas se fait en automne ou au début du printemps. Peu exigeant, il supporte tout type de terrain, de préférence drainant ; échappé des jardins, on le rencontre d'ailleurs naturellement dans les fourrés et les taillis. La floraison est cependant plus abondante si le sujet est installé sur un sol riche. A la plantation, offrez- lui une petite dose de compost ! Le lilas est également plus florifère s'il se trouve baigné par les rayons du soleil. Il s'accommode toutefois d'une exposition mi-ombragée.

Entretien

Au début du printemps, apportez-lui un peu de compost, après voir pris soin de nettoyer le sol et de supprimer les mauvaises herbes.

La taille du lilas n’est pas nécessaire, sauf pour lui redonner une forme. Taillez-le alors après la floraison. Supprimez également les bois morts et les rejets.

Pourquoi le tronc de mon lilas laisse-t-il apparaitre de larges fentes ?

Votre Lilas semble attaqué par le pourridier, un champignon qui fait des ravages sur le système racinaire avant de remonter le long des troncs ? Tentez de combattre le mal en encourageant les défenses naturelles par une bonne nourriture et la taille des bois malades. Le combat sera dur !

Le saviez-vous ?

Le lilas doit bien son nom à la couleur (même si l'inverse fut ensuite tout aussi vrai !). En effet, le nom lilas vient du persan Lîlak ou Nîlak qui signifie “bleu” ou “mauve. Le nom botanique du lilas est Syringa, donné par Linné, le célèbre botaniste suédois. Ne pas confondre le lilas (Syringa) avec le seringat, dont le nom botanique est Philadelphus, autre magnifique arbuste de printemps à la floraison elle aussi très parfumée, mais blanche.

Originaires d’Asie les lilas sont cultivés en Chine depuis plus de 1000 ans. Au 16ème siècle, ils sont remarqués par l’ambassadeur d’Autriche dans les jardins du sultan Soliman II dit "Le Magnifique" qui en rapporte plusieurs pieds en Europe.

Au 19ème siècle, Nancy est un centre horticole actif et reconnu au plan international. C'est Victor Lemoine, horticulteur nancéen de génie, qui, avec son fils puis son petit-fils, créera des dizaines d'hybrides de lilas qui deviendront la lignée du lilas français. Entre 1876 et 1953 214 cultivars sont créés, dont les premiers lilas à fleurs doubles. Les plus belles réussites sont attribuées à Emile Lemoine.

Espèces et variétés de Syringa

Le genre comprend plus de 20 espèces

Syringa x vulgaris le lilas commun

Syringa meyeri un lilas compact

Syringa x Prestoniae 'Red Wine' un hybride qui fleurit au mois de juin....

 


 

Source : Au Jardin.Info

 


 

Publié dans Arbres et Arbustes

Description :

Nom : hydrangea macrophylla star gazer hortensia rose.

Autres noms :

  • hortensia à fleurs plates « star gazer »,
  • hortensia rose « star gazer »,
  • hortensia à fleurs doubles « star gazer »,
  • hydrangea macrophylla « stargazer ».

Descriptif variétal :

Obtenu au Japon en 2007, l’hydrangea macrophylla « star gazer » est un arbuste buissonnant à la végétation érigée, arrondie et compacte avec des branches solides. Ses grandes feuilles ovales et dentées sont d’un beau vert-foncé lustré.

Entre juillet et septembre, ses fleurs réunies en grandes inflorescences plates aux fleurons stériles doubles à triples sont d’un élégant rose-clair (devenant plutôt mauve-bleuté en sol acide) bordé de blanc-crème.

Les fleurs fertiles (le centre de la « fleur ») sont de couleur violet-bleuté ou rose en terre neutre. Rustique, il préfère les sols humifères, légèrement acides, drainés et frais en exposition mi-ombragée.

Décoratif par sa floraison double à triple, l’hortensia « star gazer » s’utilise en bordure, isolé, groupe, massif de plantes de terre de bruyère et peut être cultivé en pot grâce à son port compact.

Un hortensia aux fleurs doubles à triples d’un élégant rose-clair bordé de blanc !

Descriptif général des hortensia macrophylla :

Originaire du japon, les hortensias sont des arbustes caducs très anciennement plantés et depuis fort longtemps appréciés pour leur élégance, couleurs chatoyantes, leurs grandes fleurs souvent spectaculaires et leur longue et abondante floraison.

Ce sont des arbustes érigés, assez large et de forme arrondie. Même ses grandes feuilles ovales, dentelées et d’un superbe vert profond sont décoratives.

L’hydrangea macrophylla se décline en deux types de floraison :

les têtes rondes, les plus populaires ou les têtes plates, les plus naturels. Les hortensias de jardin fleurissent sur le bois de l’année précédente, il est donc nécessaire de les tailler légèrement en laissant au moins 2 à 3 bourgeons sur les pousses de l’année précédentes afin de conserver un hortensia plein de fleurs.

La couleur des hortensias bleus varie selon l’acidité du sol dans lequel il est installé. Plus le sol est acide, plus les fleurs prennent des teintes bleutées.

Rustique, les hortensias préfèrent les sols riches, drainés, frais et acides à exposition mi-ombragée ou ombragée.

Malgré un système racinaire assez important, ils sont capables de supporter l’étroitesse de la culture en pot sans compromettre la grandeur des fleurs et leurs caractères si florifères.

Ils s’utilisent également en massif, isolé, groupe, bordure ou en association avec des plantes de terres de bruyère.

Apportez-leur, chaque année un engrais organique en automne ou un engrais spécial ‘plantes de terre de bruyère’ au printemps pour stimuler leur incroyable floraison.

Richement coloré et toujours décoratif, l’hortensia trouve sa place dans tous les jardins, petits ou grands.

Exposition : mi-ombre.

Rusticité : jusqu’à -18°C.

Hauteur adulte : 80cm/1 mètre 20.

Port : érigé et compact.

Floraison : entre juillet et septembre.

Feuillage : caduc.

Couleur floraison : rose.

Sol : humifère, légèrement acide, drainé et frais.

Utilisation : isolé, groupe, bordure, massif de plantes de terre de bruyère, pot.

 


 

Source : Jardiplante

 


 

Publié dans Arbres et Arbustes
lundi, 05 juin 2017 15:49

Groseillier à maquereau (Groseille)

Le groseillier à maquereau est un grand classique du jardin

A cela rien d'étonnant : facile à vivre, il ne demande que peu de soleil, il résiste au gel et donne de délicieuses baies pendant tout l'été.

Le groseillier à maquereau est originaire du Caucase et du nord de l'Ukraine. Il a été importé en France pendant le Moyen-Âge par les Danois et les Normands. Si les Français le cultivent souvent dans leurs jardins, il est surtout plébiscité par les Hollandais, les Allemands et les Anglais en raison notamment de sa très bonne résistance au froid. En effet, le groseillier à maquereau affectionne tout particulièrement les zones froides qui présentent un été humide et un hiver rigoureux.

Le groseillier à maquereau se présente sous la forme d'un arbrisseau très épineux. Il est assez bas, entre 50 cm et 1,5 mètres. Il se ramifie dès les premiers centimètres du sol. Les fruits se développent en solitaire et non en grappe en juillet et août. Ils peuvent prendre une couleur blanche, vert-jaune ou encore rouge-violet selon les espèces. La peau du fruit est lisse et duveteuse.

Pour obtenir les meilleurs récoltes, le groseillier à maquereau doit être installé de préférence dans un sol frais et humide même en été. Cette plante a besoin de beaucoup d'eau pour prospérer. Si elle est trop exposée au soleil, elle risque de voir ses feuilles brûler et ses fruits blanchir. Une bonne circulation d'air est aussi recommandée.

L'époque de plantation privilégiée se situe en début d'automne pour que le plant ait le temps de s'acclimater à son nouvel environnement avant l'hiver. Des les premières lueurs du printemps, la plante repartira ainsi plus facilement. Avant de planter, il convient de rabattre les plants entre 15 et 30 cm du sol et de le débarrasser des racines abîmées. Les plants doivent être espacés de 1,50 m environ pour favoriser la circulation d'air. Privilégiez les plants d'un an voire de deux ans pour augmenter les chances de reprise.

Le saviez-vous ?

Riche en vitamine (A, B, C), en calcium, en fer, potassium et phosphore, le fruit du groseillier à maquereau possède des vertus médicinales intéressantes. Il épure en effet l'organisme grâce à ses vertus diurétiques et digestives. Lorsque les fruits sont consommés à peine mûrs, s'ajoutent des vertus laxatives

 


 

Source : Au Jardin.Info

 


 

Publié dans Arbres et Arbustes

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés